5 astuces pour réussir son Serious Game

  23 juillet 2013 |  La rédaction  Bonnes pratiques

Les Serious Game ou jeu sérieux, combinant jeu et pédagogie, ont un réel intérêt pour former, sensibiliser ou informer tous les publics de l’entreprise. Découvrez 5 conseils pour réussir votre Serious Games.

Le jeu s’intègre de plus en plus aux stratégies de communication des entreprises. Que ce soit en interne ou en externe, le jeu est un moyen de communiquer différemment et de mieux faire passer son message. Les Serious Game ou jeu sérieux, combinant jeu et pédagogie, ont donc un réel intérêt pour former, sensibiliser ou informer. Mais comment communiquer efficacement par le jeu sérieux ? Découvrez 5 conseils pour réussir votre Serious Games.

 

5 astuces pour réussir son Serious Game

 

1. Définissez des objectifs précis et quantifiables

Comme dans tout projet, votre Serious Game doit répondre à un cahier des charges précis et quantifiable. Précisez bien en amont vos objectifs afin de créer un jeu sérieux correspondant à vos composantes métiers. Le Serious Game peut en effet répondre à de nombreuses problématiques en entreprise. Former, sensibiliser, promouvoir, recruter… autant d’applications possibles pour dynamiser votre communication en interne et/ou en externe grâce au jeu. Le tout est de mieux faire passer son message par l’utilisation de l’aspect ludique du Serious Game.

 

2. Identifiez précisément vos cibles
Tous les publics peuvent être concernés par les Serious Games à savoir les jeunes enfants, les étudiants, les adultes, les seniors, le grand public ou encore les professionnels. Une fois vos objectifs définis, vous devez connaître précisément la cible à laquelle vous vous adressez. Il faut ainsi adapter le message et le jeu à votre cible et bien répondre à ses attentes. Si par exemple, vous souhaitez sensibiliser un public jeune, il vous faudra éviter un ton moralisateur et jouer sur le ton de l’humour. Au contraire, si vous souhaiter élaborer un Serious Game de formation à destination de vos collaborateurs, axez votre jeu sur les aspects de votre métier et dynamiser votre présentation afin d’éviter l’ennui de vos salariés. Différents scénarios sont dans ce cas envisageables en fonction des situations auxquelles vos employés pourraient être confrontés.

 

3. Proposez un gameplay de qualité
Un Serious Game de qualité repose obligatoirement sur un bon jeu. L’aspect ludique est très important et c’est même la composante principale à travailler pour que le jeu réussisse à captiver votre auditoire. Vous devez absolument tenir en éveil le joueur afin qu’il arrive au bout du jeu et qu’il assimile les objectifs fixés. Dans le cadre d’un jeu sérieux de formation par exemple, vous devez vous assurer que l’apprenant comprenne ses erreurs en intégrant des fiches pédagogiques récapitulatives ou un quizz à la fin des missions.

La technologie utilisée est au cœur d’un gameplay efficace et du succès d’un jeu : 3D temps réel (Unity), Flash…

De plus, l’aspect graphique tient une place importante : 2D ou 3D, réaliste ou cartoon ? Le jeu doit être attractif visuellement et en lien avec sa cible et le sujet traité pour donner envie au joueur de poursuivre son expérience de jeu. Pensez également à la maniabilité et à la jouabilité. L’aspect immersif permettra d’augmenter l’implication du joueur. Différents supports peuvent ainsi utilisés pour donner accès au jeu sérieux comme les smartphones, les tablettes numériques, les tables tactiles ou encore la technologie Kinect de Microsoft. L’objectif est d’offrir une prolongation de l’expérience de jeu. Pour résumer, le gameplay doit donner du plaisir, de l’émotion sans omettre son apport pédagogique.

 

4. Trouvez les partenaires adaptés
Un projet de Serious Game peut coûter moins de 50 000€. Mais ce chiffre peut atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros pour des projets très poussés avec des scénarios de jeu multiples. Vous devez donc trouver la structure adéquate pour développer votre Serious Game en fonction de votre budget. Intéressez-vous par exemple aux Serious Games déjà développés par les prestataires. Le principe de certains jeux sérieux appartenant au même domaine d’activité peut ainsi être réutilisé. Seuls les scénarios seront modifiés en fonction de vos composantes métiers sans changer la structure de base. Cela peut permettre de réaliser une économie considérable sur le coût global du Serious Game. Néanmoins, si vous souhaitez une solution personnalisée dans un domaine spécifique, vous devrez certainement réaliser un Serious Game sur mesure et faire appel à des concepteurs pédagogiques compétents sur votre thématique.

Il existe aussi des Serious Games « sur étagère » dont les problématiques traitées sont suffisamment larges et communes pour convenir à tous types de société. Cependant aucune personnalisation n’est possible sur ces jeux-là, et donc l’appropriation par les collaborateurs est un peu mieux fiable.

 

5. Pensez avant tout à un modèle économique approprié
Avant de lancer définitivement votre Serious Game, réfléchissez à la manière de le « vendre ». Choisir un jeu payant ou gratuit aura un fort impact sur le nombre de joueurs et sur la motivation de vos cibles à y jouer. Un public jeune n’aura pas forcément envie de payer pour être sensibilisé.

Créer un Serious Game est une bonne chose, mais avoir des joueurs est une variable non négligeable pour garantir le succès de votre jeu sérieux. Alors, faites en la promotion. Tous les média peuvent être utilisés. Mais afin de favoriser la viralité, Internet constitue une des meilleures solutions pour créer le buzz autour de votre jeu. Pour cela, intégrez des boutons de partage sur les réseaux sociaux pour favoriser la recommandation. Rendez également disponible votre jeu sur les différentes plateformes (mobiles, tablettes, réseaux sociaux). Vous multiplierez ainsi les occasions de jouer et prolongerez l’expérience du joueur.