Forums - La place du Village - Les bons composants du PC Editor

Mots-clés : , , ,

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par   Yannick Audéoud, il y a 4 mois et 1 semaine. This post has been viewed 91 times

  • VTS OTONA  | Posté le 19 octobre 2020 à 11 h 34 min

    VTS Editor devient lourd. C’est le lot de toutes les applications qui s’enrichissent.
    Je dois changer le HW du PC qui sert à l’édition VTS.
    D’où la question :
    Quelles sont les caractéristiques du PC idéal pour VTS Editor ?
    CPU/GPU comment VTSEditor utilise le GPU ?
    RAM 16 Gb ou plus ? J’édite les images et vidéos sur le même PC, pas forcément en même temps…
    I/O Disque ? Installer VTS sur un autre disque, paramétrer pour le stockage des items sur un 3ème ?
    Sauvegardes ?

    Merci de vos remarques et informations
    Ah en passant, non, je ne travaille pas sur Mac, mais vos remarques peuvent aider quelqu’un d’autre, hors chapelle doctrinale 😉

    Yannick Audéoud  | Posté le 20 octobre 2020 à 13 h 17 min

    Bonjour,

    Vous pouvez trouver dans la documentation la configuration minimale pour faire tourner VTS Editor.

    Concernant la configuration idéale, la différence va surtout se jouer sur la RAM.
    8Go sont un minimum pour être confortable.
    16Go sont généralement considérés comme un minimum si vous faite de l’édition vidéo, mais ce n’est pas lié à VTS Editor.
    Sans édition vidéo intensive, 16Go peuvent malgré tout être un confort intéressant si vous avez tendance à utiliser beaucoup de logiciels en parallèle : VTS Editor + 12 onglets web ouverts sur Firefox/Chrome + Skype + Excel + musique + édition d’image + …

    Concernant le disque dur, rien de particulier. Une optimisation classique (qui n’est pas spécifique à VTS Editor) consiste à installer vos logiciels (donc VTS Editor) sur votre disque principal (C:), et de déplacer le dossier Documents sur un disque secondaire (D: ou autre). Vos projets seront donc enregistrés sur D: et éviteront de remplir votre disque principal.

    Bien cordialement,
    Yannick